Chapitre 3

Lundi 12 Décembre 7h45 Maison familiale Poisky

-Chérie, tu as vu mon bleu de travail ? demande Viktor depuis la salle de bains, à l’étage.
-Il est dans la penderie.
Bientôt trente ans de mariage et il me pose encore ce genre de questions. Je prépare le petit-déjeuner en écoutant la radio, un peu distraitement.
Viktor descend quelques minutes plus tard et s’attable, prêt à manger. Il attend que je le serve, reluquant outrageusement mon corps. Je lui lance un regard inquisiteur et il sourit en levant les mains comme s’il n’avait rien à se reprocher.
Je lui apporte son repas et il l’engloutit avidement.
-Ca fait vingt-sept ans que j’essaie de t’apprendre les bonnes manières…
-Et même en vingt-sept ans de plus, tu n’y arriveras pas.
Il termine ses syrniki, se lève et dépose son assiette et ses couverts dans l’évier. Il m’embrasse à pleine bouche avant de partir travailler. Même après tout ce temps, la passion nous dévore toujours, ça n’a rien à voir avec la relation qu’entretenaient mes parents.
Comme je ne commence mon service qu’à quatorze heures, j’en profite pour aller pendre la lessive et débarrasser la cuisine. Je rentre du jardin après avoir étendu mon linge quand le téléphone sonne.
-Famille Poisky, j’écoute ?
-Bonjour Madame Poisky, Monsieur Ivanov, gérant de la librairie où travaille votre fille.
-Bonjour Monsieur, que puis-je faire pour vous ?
-Votre fille était censée venir travailler ce matin à huit heures mais elle n’est toujours pas arrivée. Savez-vous si elle est malade ou si elle a un empêchement quelconque ?

Il est déjà presque neuf heures. Imany n’est jamais en retard et quand elle ne eut pas aller travailler ou en cours, elle prévient toujours.
-Non, je ne l’ai pas vue depuis deux semaines. Elle m’a appelée jeudi dernier mais elle semblait aller bien.
-J’ai appelé plusieurs fois sur son téléphone mais elle ne répond pas. Ca ne sonne même pas.
-Je vais aller voir à son appartement, j’ai une clé.
-Très bien. Tenez-moi au courant.
Il raccroche et l’angoisse m’envahit. Imany est-elle malade ? A-t-elle des problèmes ? J’abandonne ma bassine à linge et prends mes clefs de voiture.

J’entre dans l’appartement, tout est calme.
-Imany ? Tu es là, ma chérie ?
J’avance dans la petite cuisine, traverse la salle de séjour. Son appartement est parfaitement bien rangé, il n’y a pas de vaisselle sale dans l’évier, comme toujours. Je frappe doucement à la porte de sa chambre.
– Imany ? C’est Maman, je peux entrer ?
Pas de réponse.
J’ouvre la porte doucement. Aucune trace de ma fille. Sa chambre est aussi impeccable que d’habitude. Son lit est fait, son bureau est en ordre… Mais elle, elle n’est pas là.

Vous devez être connecté pour publier. Se connecter



ID : 44865Rang : 4
VN:R_U [1.9.22_1171]
Evaluez ce passage.
Note : 0.0/5 (0 votes)


Allen Walker
19.4cm
L'auteur :

Il est très effrayant, certes mais si vous le rencontrez, ne lui montrez surtout pas votre peur ou vous finirez .....

Publié dans Projet 1

Laisser un commentaire

Connexion
Dernières illustrations
Derniers commentaires