Le Manoir

Le Manoir. S’il existe un enfer, cet endroit en est incontestablement le centre. Ceux qui s’aventurent entre ses murs n’en reviennent généralement pas. Et les rares qui en sortent ont sombré dans la folie.
Vu de loin, il semble n’être qu’un simple manoir historique oublié du monde moderne. Un édifice de pierre noire, perdu au milieu de la campagne, à des kilomètres de toute agglomération. Mais il suffit de l’approcher pour ressentir une impression de malaise. De par sa taille, tout d’abord. Anormale. Monstrueuse. Ses portes d’entrée font près de dix mètres de haut. C’est que des créatures bien plus grandes que des hommes en ont franchi le seuil. Pour n’en jamais ressortir.
Pourtant, si le Manoir proprement dit semble déjà immense, avec ses salles dont les plafonds se perdent dans l’obscurité et son labyrinthe de couloirs, le Manoir est encore bien plus grand qu’il n’y paraît. Ce manoir de style baroque n’est en fait que l’énième forme d’une demeure qui s’est construite couche après couche au fil des millénaires. Sous ses fondations se trouve encore le vieux château qui l’a précédé, lui-même au-dessus de la ville enfouie sur laquelle il a été construit, elle-même au-dessus de cavernes et d’antiques tunnels où vécurent les premiers hommes. Et chacune de ses couches, chacun de ses étages, chacune de ses salles, a eu durant des milliers d’années la même fonction : percer les secrets des inhumains.

Aucun lieu n’aura vu autant d’horreurs que celui-là. Conçu comme un laboratoire, il visait à l’origine à étudier les créatures non humaines qui foulaient autrefois ce monde : faunes, elfes, djinns, sirènes, démons, dragons, centaures, géants, chimères, sphinx, lamies, vampires, et anciens dieux. Chaque espèce inhumaine dotée d’intelligence vit disparaître l’un des siens, qui se retrouva enfermé ici. Et tandis que siècle après siècle, les inhumains disparaissaient de la surface de notre monde, exterminés par les hommes, une poignée d’entre eux survécut enfermée là, dans cette arche de l’horreur : étudiés, questionnés, torturés et disséqués.
Mais les possesseurs du Manoir ont péché par orgueil, et ont enfermé là des êtres trop puissants. Des êtres centenaires, millénaires, pour certains immortels, tous rendus fous par la torture et les siècles d’enfermement. Un jour, ce qui devait se produire arriva : un être se libéra de sa cellule et libéra nombre d’autres. Geôliers et tortionnaires furent massacrés les uns après les autres.
C’aurait pu être là la fin de l’humanité. Si toutes les puissances enfermées là s’étaient unies pour se venger des hommes, aucune armée, aucune protection n’aurait pu protéger notre monde de leur fureur. Mais les années d’enfermement avaient brisé leurs esprits. Et elles se contentèrent de rester là, dans le Manoir. Et elles y errent encore, sans but et sans esprit, traquant les hommes qui osent s’y aventurer.
Et tel sera à jamais le Manoir. Un lieu trop dangereux pour qu’il soit détruit, comme un nid de frelon au milieu du monde des hommes. Un lieu dont il faut seulement espérer qu’il sera un jour rayé de la mémoire des hommes.

Vous devez être connecté pour publier. Se connecter



ID : 42580Rang : 00
VN:R_U [1.9.22_1171]
Evaluez ce passage.
Note : 3.6/5 (5 votes)


admin
27.4cm
L'auteur :

La légende raconte qu'il est né dans une bibliothèque et a été élevé par des livres. Il garde de son enfance certaines habitudes déroutantes, comme celle de dormir dans les étagères. Passionné par la littérature fantastique, fantasy et jeunesse.

Publié dans Projet 4
9 commentaires
  1. Écume d'une plume

    74 345

    Écume d'une plume :

    À l’assaut du Manoir ! :ninja: :magic:

    VN:F [1.9.22_1171]
    +1 (1 vote)
  2. Miss Gurbar

    39 337

    Miss Gurbar :

    Wow :love:
    Ce nouveau début est super, j’ai hâte de lire les futures suites ! :magic:

    VN:F [1.9.22_1171]
    -1 (1 vote)
  3. Ce Li

    7 102

    Ce Li :

    Contente de votre enthousiasme!!! :D

    VN:F [1.9.22_1171]
    -1 (1 vote)
  4. Écume d'une plume

    74 345

    Écume d'une plume :

    Et puis, l’illustration en présentation est hyper belle. Elle vient d’où ?

    VN:F [1.9.22_1171]
    -1 (1 vote)
  5. Allen Walker

    37 37

    Allen Walker :

    Peut-on s’inspirer de faits historiques réels, comme romancer la vie d’un serial killer ? :please:

    VN:F [1.9.22_1171]
    0 (0 votes)
    • admin

      14 17

      admin :

      Ravi de te revoir ici, Allen Walker ! :D
      Niveau histoire, tu fais ce que tu veux !

      Le Manoir est plutôt fantastique, à la base.
      Si tu veux rédiger une histoire réaliste, je te conseille le projet Le livre, qui te permet de faire presque tout ce que tu veux.

      Après, rien n’interdit qu’un serial killer ait été enfermé dans le Manoir ou s’y soit perdu. Bref, à toi de voir ! :mrgreen:

      VN:F [1.9.22_1171]
      0 (0 votes)
  6. Allen Walker

    37 37

    Allen Walker :

    Merci beaucoup admin

    VN:F [1.9.22_1171]
    0 (0 votes)

  7. 1 2

    Hope :

    Ce début m’inspire beaucoup :love:
    Merci beaucoup Admin

    VN:F [1.9.22_1171]
    0 (0 votes)
  8. Livai

    4 5

    Livai :

    B-)

    VN:F [1.9.22_1171]
    0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Connexion
Dernières illustrations