Séquestrée

Lundi 12 Décembre 9h

J’ouvre lentement les yeux. Il fait noir… et froid. Vraiment très froid. Le corps totalement engourdi, comme si un produit l’empêchait de bouger, j’essaie de me tourner sur le côté. Les bords du fond me font mal quand je bouge. Ils griffent ma peau fragilisée par la basse température.
Je remue les doigts pour et y faire circuler le sang. Et, peu à peu, un semblant de chaleur y revient. Puis je répète l’opération avec mes orteils, encore plus endormis que mes doigts.
J’explore ensuite l’espace qui m’entoure. Je n’ai que peu de marge de mouvement puisque l’habitacle semble être adapté à ma corpulence. Il fait cependant trop sombre pour que je puisse en être sûre. Je tourne la tête dans tous les sens et remarque un petit faisceau de lumière entrer dans cet espace froid et étroit.
Je tends la main vers ce qui me semble être l’extérieur, avec l’espoir d’y trouver la chaleur, l’air libre et de l’espace pour moi bouger comme je veux. Je touche une surface plane et un peu moins gelée que le reste de l’habitacle. C’est une porte, très lourde. Je mets mes deux mains dessus et pousse de toutes mes forces, j’ai l’impression d’essayer de bouger un énorme bloc de marbre. A force d’efforts et de volonté, en dépit de l’engourdissement et du froid, je réussi enfin à ouvrir la petite porte qui me sépare de la chaleur.

Vous devez être connecté pour publier. Se connecter



ID : 44817Rang : 1
VN:R_U [1.9.22_1171]
Evaluez ce passage.
Note : 5.0/5 (1 vote)


Allen Walker
19.4cm
L'auteur :

Il est très effrayant, certes mais si vous le rencontrez, ne lui montrez surtout pas votre peur ou vous finirez .....

Publié dans Projet 1
1 commentaire
  1. Allen Walker

    37 37

    Allen Walker :

    J’ai décidé de réécrire les deux premiers chapitres pour que ça colle plus avec la suite.
    Dites-moi ce que vous en pensez.
    Bonne lecture ;-)

    VN:F [1.9.22_1171]
    0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Connexion
Dernières illustrations