Tome II, chapitre 12: Nouveaux horizons.

– Nous y sommes les p’tits jeunes ! cria Gimbar.

L’alcoolique courut jusqu’à la petite bute où commençait la ville, se jeta au sol et embrassa l’herbe tendre. Avara regarda Baba au Rhum qui voyageait sur son sac. Il avait un petit air exaspéré, ce qui fit rire la jeune fille. Le petit groupe resta quelques instants à contempler l’entrée de la ville. Un énorme arche fait de pierres anciennes était comme posé là. Plusieurs suites de pierres se succédaient dans la hauteur en se rapetissant. La dernière pierre, celle située le plus haut, était sertie d’une émeraude couleur vert d’eau.

– C’est magnifique, dit Avara.

– Allons prendre une chambre à l’auberge, et vite, si on en veut une chez mon vieil ami, lança Gimbar.

Le groupe avança droit devant lui. Au bout de quelques minutes de marche, ils se trouvèrent dans le centre de la ville.

– Suivez moi, dit Gimbar.

Il tourna à gauche et remonta toute la rue. Puis il tourna à droite, fit quelques pas, et partit dans une petite rue à gauche. Il marcha quelques secondes et toqua à la deuxième maison. C’était une maison tout ce qu’il y a de plus normale, aucune inscription, rien ne pouvait dire que c’était une auberge.

– Tu es sûr qu’on est au bon endroit ? lança Avara.

– Il sait ce qu’il fait, alors arrête avec tes interventions incessantes, répondit Edward.

Avara leva les yeux et ne dit rien mais si elle n’en pensait pas moins. Un morceau de bois s’enleva au niveau des yeux de Gimbar, c’est-à-dire un peu au-dessus du milieu de la porte. Un énorme nez rouge apparut de la minuscule lucarne, entouré de deux petits yeux noirs.

– Qu’est-ce que vous voulez ?

– J’ai rendez-vous avec la duchesse de Bonbarie.

L’homme referma la lucarne.

– Mais…? dit Avara.

– Tais-toi, répondit Edward.

– Je ne te parle pas à toi, id…

La jeune fille n’eut pas le temps de finir sa phrase car un homme l’en empêcha avec un mouchoir. Avant de s’évanouir, elle vit que d’autres hommes en noir infligeaient le même sort à ses compagnons.

Lorsque la jeune fille se réveilla, elle était confortablement assise dans un fauteuil rouge rembourré. Autour d’elle, les autres membres du groupe étaient dans la même situation, tous endormis. Mais il manquait quelqu’un: Gimbar. La jeune fille se leva et s’avança vers le côté gauche de la pièce, continuant sa marche dans un couloir. Une porte située à sa droite était entrouverte et on pouvait entendre deux hommes s’entretenir. Elle reconnut la voix de Gimbar. Elle se s’appuya légèrement contre la porte de bois pour écouter discrètement la conversation.

– Oui, donc comme je te disais nous devons…

– Attends, excuse moi de t’interrompre mais cette conversation n’est plus privée.

L’homme avec qui parlait Gimbar claqua des doigts, la porte s’ouvrit brusquement et Avara tomba au sol dans un cri. Elle se releva aussitôt.

– Gimbar, c’est quoi ce cirque ?! C’est qui lui ? cria-t-elle en montrant du doigts l’autre homme.

– Arrête de crier, tu vas réveiller tout le monde ! Assis-toi, je vais t’expliquer.

La jeune fille s’assit donc sur le second siège installé devant le bureau de bois laqué, le premier fauteuil étant occupé par Gimbar.

– Mademoiselle Avara – C’est bien votre prénom ?  Je suis Sylvus Marisys, Référant de la Résistance dans cette province.

L’homme devait avoir une cinquantaine d’années, il avait une barbe et des cheveux blancs et des yeux gris comme un ciel d’orage.

– Et on peut savoir pourquoi on a été accueilli comme ça ? On est vos alliés, pas vos ennemis ! vociféra la jeune fille.

– Ce sont les règles de sécurité, on entre pas en sonnant à la porte, dit en souriant le commandant.

– Et puis, c’est quoi Référant de la Résistance ?

– la Résistance est l’autre nom de Glorial. A vrai dire, on utilise Glorial seulement lorsque l’on peut être entendu de gens non membres. Entre nous, on utilise plus souvent la Résistance. Dans ta province, le Référenciel n’est autre que  Leoreron Hedan. Tu vois de qui je parle ?

Avara leva les yeux au ciel au souvenir de Leoreron.

– Oui comment l’oublier, lui répondit-elle, plus calme.

– On va rester ici quelques temps avant notre départ pour Spéro, la base centrale de Glorial, dit Gimbar.

– Très bien. Mais on va faire quoi en attendant ?

– On s’occupe d’une auberge, c’est notre couverture. Vous pourrez y travailler ou travailler pour des alliés de Glorial dans la ville. Ne t’inquiète pas, vous n’allez pas vous ennuyez.

– Hum, sinon il est quelle heure ? Je peux aller me recoucher ou bien…?

– Il est deux heures du matin, je pense que tu peux retourner dormir, lança Sylvus en regardant la montre à son poignet.

La jeune se leva et sourit aux deux hommes.

– Bonne nuit.

– Bonne nuit ! lui répondirent-ils.

La jeune fille fit le chemin en sens inverse et se pelotonna dans son confortable fauteuil. Baba au Rhum la rejoint et s’installa sur l’accoudoir du siège. Avara ferma les paupières et sentit le sommeil la gagner.

– Bonne nuit Baba au Rhum, murmura-t-elle.

Le chat miaula et se mit à ronronner pendant que la jeune fille s’endormait la tête remplie de questions.

Vous devez être connecté pour publier. Se connecter



ID : 42299Rang : 34
VN:R_U [1.9.22_1171]
Evaluez ce passage.
Note : 4.0/5 (4 votes)


Miss Gurbar
24.7cm
L'auteur :

Bonjour bonjour ! Miss Gurbar est mystérieuse et excentrique, elle ne quitte jamais ses livres même pour boire le thé. Elle adore la littérature, lire et écrire. Elle fait de très bons cookies (qui passe très bien avec une tasse de thé ^^) C'est une grande fan d'Harry Potter, d'Emma Watson et de la culture anglaise, et elle tenait à ce que vous le sachiez. Miss Gurbar aurait connu Écume d'une plume dans une vie antérieure. Elle retrouve souvent Légende Oubliée et Jackye Skye pour le Tea Time !

Publié dans Projet 2
3 commentaires
  1. Miss Gurbar

    39 337

    Miss Gurbar :

    Je suis de retour avec de supers idées, j’espère que le premier texte de la rentrée 2016 vous plaira ! ^^
    Bonne lecture :love:

    VN:F [1.9.22_1171]
    0 (0 votes)
  2. Écume d'une plume

    74 345

    Écume d'une plume :

    Well ! Très sympathique ! Très bons dialogues ! Très clair ! Fort bien, vraiment !

    VN:F [1.9.22_1171]
    0 (0 votes)
  3. Ce Li

    7 102

    Ce Li :

    Ah oui! En effet, très bien, très bon retour!

    VN:F [1.9.22_1171]
    0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Connexion
Dernières illustrations